EM4 - Nos résultats

  1. Accueil
  2. > EM4
  3. > Nos résultats

2021 a été une année de reprise, encore fragile cependant, de l‘activité après une année 2020 percutée par la pandémie, les confinements successifs et les contraintes qui en ont résulté, tant pour les candidats au travail que pour les entreprises, collectivités et autres donneurs d’ordre.

Depuis Mars 2020, EM4 distribue tous les mois des masques jetables aux salariés intervenant chez les clients particuliers. Des autotests ont également été distribués.
Ainsi, dans un contexte encore très difficile, EM4 a pu une nouvelle fois obtenir en 2021 des résultats tangibles à l’échelle du territoire :

Dans le soutien à l’emploi

  • 101 salariés, 52 femmes et 49 hommes, ont travaillé en 2021 plus de 15.000 heures soit un équivalent de près de 10 emplois à temps plein (auxquels il faut ajouter les 3 salariés de l’équipe permanente
  • EM4 a accueilli 81 nouvelles inscriptions (dont 25 réinscriptions). Chaque salarié a bénéficié de plusieurs suivis (entretiens avec les CIP, évaluations des missions, aides pour les démarches administratives, etc.)
  • 172 clients donneurs d’ordre, dont 59 pour la première fois, ont fait appel à EM4.
  • Près de 310.000€ de salaires ont été versés
  • Des subventions ont été mobilisées pour le territoire : 62.000 € apportés par :
    • Le Fonds Social Européen
    • L’État
    • Le Conseil Départemental
    • Des collectivités locales

Dans la réinsertion

  • 45% des salariés ont retrouvé une dynamique positive sur le marché de l’emploi :
    • 17 ont obtenu des CDD de longue durée ou des CDI
    • 7 ont signé des CDD inférieurs à 6 mois ou sont entrés en contrats aidés
    • 5 sont entrés en formation ou ont été recrutés dans des structures d’insertion par l’activité économique

Quelques exemples concrets de sorties dynamiques :

Embauche en collectivité

Nous avons inscrit Sandra à l’association au mois de novembre 2020. Originaire de Calais, elle est venue s’installer dans le Gers avec son conjoint et ses 4 enfants pour se rapprocher de son frère qui habitait le Sud-Ouest.
Âgée de 44 ans, bénéficiaire du RSA, sans permis de voiture, elle a rencontré de lourds problèmes de santé qui l’ont privé d’emploi pendant plusieurs années.
Titulaire d’un CAP d’Agent Technique des Locaux et d’un CAP de Maintenance et Hygiène des Locaux, elle a principalement œuvré auparavant en qualité d’aide-cuisinière ou de cuisinière dans des structures telles que les EHPAD et les collectivités.
Se sentant en capacité physique à reprendre une activité professionnelle, Sandra nous a demandé de l’accompagner.

Nous avons pu rapidement lui proposer un remplacement au collège de Mirande, lieu de sa résidence, ce qui était une belle opportunité eu égard à ses contraintes de mobilité.

Sandra s’est très vite intégrée à l’équipe de travail. Les diverses évaluations faites avec le gestionnaire du Collège ont fait ressortir que c’était une personne très investie, motivée, dynamique et tout à fait compétente pour travailler dans ce type d’établissement.

Durant 5 mois, elle a fait de multiples remplacements. Elle a été reçue au département par la responsable du pôle Agent des collèges, pour envisager une embauche directe comme contractuelle. Cependant, son impossibilité de se déplacer de façon autonome a constitué un frein à ce recrutement car le département à des besoins sur tous les collèges du Gers.

Comme elle a aujourd’hui retrouvé une stabilité financière, l’équipe d’EM4 l’a fortement incitée entamer les démarches pour passer son code et permis. Elle a profité des vacances scolaires d’été pour s’y consacrer et ayant été reçue a été recrutée dans la foulée par le département comme agent contractuel EN CDI et depuis la rentrée elle a été contractualisée en direct.

Embauche en Abattoir

Amadou est venu s’inscrire chez EM4 en septembre 2020. Il a effectué des va-et-vient entre la France et son pays d’origine, le Burkina Faso, pendant plusieurs années puis il s’est installé définitivement en France chez sa cousine quand il a obtenu un titre de séjour valable jusqu’en 2022 avec autorisation de travail sur le territoire.

Au moment de son inscription, il n’avait aucune ressource, pas de couverture santé et aucun moyen propre de déplacement.Ses seules expériences professionnelles étaient des emplois de magasinier, réceptionniste, agent de sécurité et secrétaire, exercés au Burkina Faso.

Nous l’avons accompagné dans un premier temps dans ses démarches administratives notamment pour l’informer sur ses droits et les mettre en place.Comme il n’avait pas de projet professionnel défini, nous lui avons proposé une mission « test » dans une entreprise agroalimentaire en organisant du co-voiturage.

Cette mission nous a permis de vérifier son savoir-être et ses aptitudes professionnelles dans le monde de l’entreprise.Le travail en abattoir est difficile (horaires de nuit, station debout prolongée, gestes répétitifs..) mais malgré cela, Amadou s’est très vite adapté à l’équipe de travail. Il a fait preuve de polyvalence ce qui lui a permis d’obtenir un CDI à l’issue des 480h d’agrément.

Perspective d’embauche dans un Ehpad

Originaire de Gironde, Céline est âgée de 25 ans, elle vit seule sans enfant.Elle n’a pas de diplôme et ses seules ressources sont le RSA. Elle est hébergée temporairement chez une amie le temps qu’elle puisse prendre un appartement. Elle a le permis mais son véhicule personnel est en mauvais état et elle ne peut plus l’utiliser. Elle a travaillé quelque temps en qualité d’employée dans un libre-service mais aussi en qualité de vendeuse en boulangerie.

Elle a des soucis pour équilibrer son budget du fait de l’absence de rémunération et d’un héritage compliqué à la suite du décès de son père.Sa priorité était donc de travailler rapidement afin de subvenir à ses besoins fondamentaux (alimentaires, logement, entretien de son enfant …) et retrouver ainsi des marges de manœuvre.

L’équipe d’EM4 lui a proposé des missions de travail dans différents secteurs d’activité afin qu’elle puisse découvrir divers métiers et choisir une orientation professionnelle.

Elle a assuré des gardes d’enfants de plus de 3 ans, des remplacements dans un collège sur un poste d’entretien ménager et un remplacement dans un EHPAD au service hôtelier.

Ces missions ont permis à Céline de retrouver une stabilité financière. Elle a pu effectuer les réparations sur son véhicule.
La Conseillère en Insertion Professionnelle l’a également aidée à faire les démarches nécessaires liées au décès de son père et elle a également pu accéder à son propre logement.

Céline a fait preuve de courage dans tout ce qu’elle a entrepris malgré ces divers freins à l’emploi. Sa détermination lui a permis d’avoir une opportunité d’embauche en CDI à l’EHPAD où elle avait déjà fait un remplacement grâce à EM4. Elle n’a pas pu accepter cette proposition suite à l’annonce d’une grossesse gémellaire mais elle a bien l’intention de renouveler plus tard sa candidature.